Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (39)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
25 décembre 2013, 07:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Attention arnaque !

J’ignore si beaucoup parmi vous font leurs courses chez Carrefour mais ceci pourrait vous être utile.

Je vous envoie ceci pour vous prévenir d’une mésaventure qui m’est arrivée, étant donné que j’ai été la victime d’une arnaque alors que je faisais mes courses.

Ceci s’est produit au Carrefour et peut vous arriver !

Voici comment cela fonctionne : deux superbes jeunes filles vous abordent alors que vous rangez vos courses dans le coffre de votre voiture.

Elles commencent par frotter votre pare-brise avec une éponge et du produit nettoyant, leur poitrine sortant littéralement de leur petit T-shirt.

Il est presque impossible de ne pas y prêter attention.

Alors que vous les remerciez et leur offrez un pourboire, elles le refusent et vous demandent à la place de les conduire dans un autre centre Carrefour. Vous acceptez et elles montent à l’arrière de votre voiture.

En chemin, elles commencent à se déshabiller. L’une d’elles grimpe ensuite sur le siège passager et vous offre un petite gâterie de ouf, pendant que l’autre vole votre portefeuille !

Soyez donc vigilants ! Ceci peut vous arriver aussi…

On m’a ainsi volé le mien vendredi dernier, samedi, deux fois dimanche, encore une fois mardi et à nouveau hier soir et j’y retourne demain….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 décembre 2013, 07:45
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La torture chinoise

 

Un homme est perdu dans les montagnes en Chine depuis 3 semaines, quand il aperçoit une maison.

Il cogne à la porte.

- OUI ? (le chinois parle heureusement français)

- BONSOIR. Je suis perdu depuis 3 semaines, je n’ai pas mangé, ni dormi et je me demandais si vous n’auriez pas une place pour un pauvre homme ?

Le vieux chinois accepte mais pose une condition : « Tu es prévenu, aucun homme n’a le droit de toucher ma fille. Si tu es pris à lui faire l’amour, tu subiras les 3 tortures chinoises.»

L’homme accepte volontiers et prend place à la table. Tout au long du repas, étant donné qu’il n’a pas vu de femme depuis belle lurette, il ne peut se retenir de regarder la plantureuse jeune nymphette, qui à son tour, ne cesse de lui envoyer des regards aux mille mots.

Durant la nuit, l’appel de la bête se fait plus fort que la volonté et il se lève pour aller rejoindre la jolie fille du vieux chinois. Il passe des heures et des heures dans son lit et y expérimente une des plus belles expériences sexuelles de sa vie. Puis, retournant vers sa chambre, il se dit : « WHOA ! Cette baise vaut toutes les tortures du monde ! En plus, si ça se trouve le vieux n’a rien entendu !»

Au réveil, il sent une forte pression sur son ventre. Il ouvre les yeux et se rend compte qu’il a une énorme roche sur lui, avec un petit message : « 1 ere torture chinoise : roche de 50 kilos sur le ventre»

« Quelle torture stupide », se dit-il.

Alors il lance la roche par la fenêtre. Sur le mur à sa droite, il a juste le temps de lire : « 2 eme torture chinoise : roche attachée au testicule droit»

S’apercevant qu’il est trop tard pour rattraper la roche, il se lance par la fenêtre, se disant que la mort serait moins douloureuse.

En descendant, il voit sur la corde un autre message : « 3 eme torture chinoise : testicule gauche accroché au pied du lit !!!! »…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 décembre 2013, 04:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Robert et Raymond

 

Robert et Raymond profitent de leurs vacances pour se rendre à Chamonix et tenter une ascension difficile.
Malheureusement, lorsqu’ils arrivent, la tempête est telle qu’ils sont contraints de se réfugier dans le premier chalet venu.

Coup de chance, la maison est splendide. Mais la jolie femme qui les accueille leur précise aussitôt : « Je suis veuve, vous comprenez que je ne peux pas me permettre de vous laisser passer la nuit chez moi. Les voisins jaseraient…»

Robert répond : « Pas de problème, nous passerons la nuit dans la grange si vous nous y autorisez. »

Neuf mois plus tard, Robert passe un coup de fil à son ami Raymond :
- Raymond, tu te souviens de cette nuit à la montagne où nous avions du dormir dans la grange ?
- Ouais… Je me souviens.
- Tu te rappelles de la jolie maîtresse de maison qui nous avait accueillis…
- Ouais…
- Par le plus grand des hasards, tu ne te serais pas levé pendant que je dormais pour aller rejoindre cette femme dans son lit ?
- J’ai bien peur que si…, répond Raymond inquiet…
- Et tu ne lui aurais pas dit que tu t’appelais Robert et non pas Raymond… ?
- J’ai bien peur que si…, répond-t-il, rouge de confusion.
- Eh bien je te remercie car elle vient de mourir et de me léguer toute sa fortune……



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 décembre 2013, 06:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La force de la prière

 

Un moine bouddhiste, un rabbin et un bon vieux curé français font un pique-nique au bord d’un lac…

Ils discutent de la force de la prière.

Le moine prend un exemple :

« J’étais en prière dans la montagne l’année passée… quand une colonie de fourmis rouges s’est avancée vers moi. J’étais coincé entre le précipice et la paroi, mon mulet m’empêchait de faire marche arrière… J’ai prié, prié, prié… et je suis entré en lévitation. Les fourmis sont toutes passées sous moi sans me toucher !»

Le curé poursuit :

« Je taquinais le gardon dans ma barque sur le lac quand une tempête furieuse s’est levée. Des vagues de 3 mètres s’avançaient vers mon embarcation. J’ai prié, prié, prié… et tout autour de moi, sur 20 mètres, l’eau est restée calme !»

Le rabbin explique alors :

« J’étais dans la rue il y a quelques jours. Quand je vois à 2 pas devant moi un billet de 100 Euros. Mais c’était sabbat et je ne pouvais pas le ramasser. J’ai prié, prié, prié !… et tout autour de moi, sur 20 mètres, on était lundi !»…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 décembre 2013, 08:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Si tu choisis l'incinération, sache que ce sera ta dernière cuite.

Tandis qu'enterré, tu auras toujours une chance d'avoir un petit ver dans le nez.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 décembre 2013, 04:49
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le vieux couple

 

C’est l’histoire d’un vieux couple, marié depuis 45 ans. Ils vivent paisiblement dans un coin paumé du centre de la France.

L’homme appelle son fils qui vit à Marseille et lui dit :
- Je suis désolé de te gâcher ta journée, mais je dois te dire que ta mère et moi, on a décidé de divorcer, 45 années comme ça c’est assez !

- Mais qu’est-ce que tu racontes papa !

- Nous ne pouvons plus rester ensemble plus longtemps, nous ne nous supportons plus et je ne veux pas en discuter davantage, je suis à bout, alors appelle ta sœur qui vit à Paris et annonce lui la nouvelle !

Et le vieil homme raccroche.

Le fils reste abasourdi et appelle sa sœur qui explose au téléphone : « Ce n’est pas possible qu’ils divorcent comme ça, je vais m’occuper de ça ! »

Elle appelle son père immédiatement, en hurlant dans le téléphone : « Tu ne vas pas divorcer comme ça, attends jusqu’à ce que j’arrive. Je vais appeler mon frère et nous serons chez toi dès demain matin ! Jusque là, ne fais rien, ne bouge pas, TU M’AS COMPRISE ? » Et elle raccroche.

Le vieil homme raccroche lui aussi et se tourne en souriant vers sa femme :
« Et voilà, ça a marché ma chérie, nous aurons les enfants avec nous pour le jour de l’an et en plus ce sont eux qui payent leur voyage ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 décembre 2013, 04:20
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les amants

 

Un couple d’amoureux illégitimes dîne aux chandelles dans l’appartement de la dame.

L’homme demande :
- Ton mari ne risque pas de rentrer ? ça m’embête tu sais, surtout que c’est mon meilleur ami quand même…
- Oh, ne t’inquiète pas, on on en encore pour une bonne heure.

A ce moment là, le téléphone sonne, la femme décroche et on l’entend dire : « Oui mon chéri… non… ah… d’accord… bien sûr, à tout à l’heure.»

Elle revient à table et son amant demande :
- C’était lui ?
- Oui. Ne t’inquiète pas, on en a encore pour une bonne heure, il fait une partie de billard avec toi….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 janvier 2014, 06:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le délice espagnol

 

Un français visitant l’Espagne s’arrête dans un restaurant de Pampelune. Tout en sirotant sa sangria, son attention se porte sur une alléchante assiette servie à la table voisine. Non seulement cela semble savoureux, mais ça dégage aussi un arôme qui tient du divin.

Il s’informe donc auprès du serveur :
- Mais quelle est cette merveille que vous venez de servir ?

Le garçon de répondre :
- Ah Señor, vous avez du nez ! Ce sont les testicules du taureau du combat de cet après-midi. Un plat d’une délicatesse que l’on nomme le Délice Espagnol.

Le français, un peu médusé :
- Après tout, je suis en vacances, servez-moi donc ce régal.

Mais le garçon de répondre :
- Je regrette Señor, on ne peut servir ce plat qu’une fois par jour car il n’y a qu’un seul combat par après-midi. Si vous revenez plus tôt demain et que vous êtes le premier à commander, alors nous pourrons vous réserver ce grand délice.

Le lendemain, le français revient, réserve son menu, et un peu plus tard, se fait servir ce seul et unique délice du jour.

Après avoir humé son assiette, examiné la présentation et s’être délecté de quelques petites bouchées, il rappelle le garçon et lui dit :
- Elles sont délicieuses, mais elles sont beaucoup, beaucoup plus petites que celles que je vous ai vu servir hier.

Le garçon hausse les épaules et dit :
- Si Señor, mais il arrive parfois que c’est le taureau qui gagne !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 janvier 2014, 07:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le coup de baguette

 

Une fée dit à un couple marié :
- Pour avoir été un couple si exemplaire depuis 25 ans, je vous accorde à chacun un vœu.

La femme dit alors :
- Je voudrais faire une croisière autour du monde avec mon mari adoré.

La fée agite sa baguette magique, et, abracadabra, des billets pour une croisière de rêve, apparaissent dans la main de la femme.

Maintenant c’est au tour du mari :
- Euh… c’est un instant très romantique mais une opportunité comme celle-ci n’arrive qu’une fois dans la vie. Alors je suis désolé ma chérie, mais j’aimerais avoir une femme 30 ans plus jeune que moi.

La femme est terriblement déçue mais un vœu est un vœu…

La fée fait un cercle avec sa baguette magique… abracadabra !

Et soudain : le mari à 80 ans!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 janvier 2014, 05:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’ e-mail

 

Un chômeur postule pour un poste d’homme de ménage chez Microsoft.

Le DRH lui fait passer un entretien, puis un test (balayer le sol), et lui dit:
- Vous êtes engagé; donnez-moi votre e-mail et je vous enverrai le formulaire à remplir, ainsi que la date et l’heure auxquelles vous devrez vous présenter pour commencer votre travail.

L’homme, désespéré, répond qu’il ne possède pas d’ordinateur, et encore moins d’e-mail. Le DRH lui dit alors qu’il est désolé, mais que s’il n’a pas d’e-mail, cela signifie que virtuellement il n’existe pas, et, comme il n’existe pas, il ne peut avoir le job.

L’homme sort, sans savoir que faire. Il a seulement 10 dollars en poche. Alors il décide d’aller au supermarché et achète une caisse de 5 kilos de tomates. Il fait donc du porte à porte pour vendre ses tomates au kilo, et, en moins de deux heures, réussit à doubler son capital. Il répète l’opération encore trois fois et revient chez lui avec 60 dollars.

Alors, il réalise qu’il peut survivre de cette manière, il part de chez lui tous les jours plus tôt et revient chez lui plus tard, et ainsi triple ou quadruple son argent chaque jour.

Peu de temps après, il achète une charrette, puis l’échange pour un camion et peu de temps après se retrouve avec une petite flotte de véhicules de livraison.

Passent 5 ans, l’homme est propriétaire d’un des plus grands distributeurs alimentaire des États Unis.

Il pense alors au futur de sa famille, et décide de prendre une assurance vie. Il appelle un assureur, choisit un plan d’assurance et quand la conversation se termine, l’assureur lui demande son e-mail pour lui envoyer la proposition.

L’homme dit alors qu’il n’a pas d’e-mail.

- Curieux, lui dit l’assureur, vous n’avez pas d’e-mail et vous êtes arrivé à construire cet empire, imaginez ce que vous seriez si vous aviez un e-mail !!!

L’homme réfléchit et répond:
- Je serais homme de ménage chez Microsoft.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 janvier 2014, 05:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les dix commandements

 

Un homme ne parvient plus à se rappeler à quel endroit il a oublié sa veste. Il passe devant une église et décide de s’y arrêter pour réfléchir quelques minutes dans le calme.

Lorsqu’il s’assoit sur l’un des bancs, au fond de l’église, il remarque immédiatement que l’homme assis à sa gauche possède une veste presque identique à la sienne. Par négligence, il l’a laissée sur le dossier du banc si bien que si quelqu’un s’en approchait, l’homme ne s’en rendrait probablement pas compte.

Le curé est en pleine récitation des «Dix commandements» et notre homme décide d’écouter quelques minutes.

Après la messe, il s’approche du curé et lui dit :
- Mon père, il faut que je vous remercie. J’étais à deux doigts de commettre un péché regrettable.

Il poursuit :
- Comme j’ai égaré ma veste, je projetais sérieusement de voler celle de cet homme là-bas. Et alors, je vous ai entendu réciter les dix commandements.

Le prêtre dit :
- Eh oui, tu ne voleras point…

L’homme explique :
- Non, non, c’est quand vous avez dit « Tu ne commettras pas le péché d’adultère » que je me suis alors souvenu où j’avais oublié ma veste…!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 janvier 2014, 04:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le cadeau de l’émir

 

Un émir souffrant d’une grave maladie cardiaque est venu se faire opérer à Paris par un spécialiste.

L’opération est réussie et avant de repartir dans son pays, l’émir dit au chirurgien :
- Docteur, si je suis en vie, c’est grâce à vous. J’aimerais vous faire un cadeau pour vous remercier.
- Mais je n’ai fait que mon travail…
- J’insiste, docteur. Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?
- Puisque vous y tenez vraiment, sachez que j’adore jouer au golf. Si vous m’offrez quelques clubs, je serais ravi.

Un mois plus tard, le chirurgien reçoit un télégramme de l’émir :
Suis heureux de vous offrir douze clubs de golf. Stop. Désolé, mais deux d’entre eux n’ont pas de piscine.…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 janvier 2014, 05:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Place Vendôme

 

Un homme genre la cinquantaine, plutôt petit, choucroute sur la tête et lunettes de soleil à la Alain Delon, arrive chez Cartier, Place Vendôme à Paris, en compagnie d’une jeune femme splendide, et ensemble, ils choisissent un bijou de 75 000 euros.

Au moment de payer, l’homme sort son carnet de chèques et, sans sourciller, le rédige. Le vendeur, lui, est un peu ennuyé car c’est la première fois qu’il voit ce couple à la bijouterie.

L’homme s’aperçoit du malaise du vendeur et, avec beaucoup d’aplomb, lui dit :
- J’ai le sentiment, très cher, que vous pensez que ce chèque est peut-être sans provision, n’est-ce pas ?…
- Heu… Et bien…
- Bien ! voici ce que nous allons faire : vu que aujourd’hui c’est samedi et que ma banque est fermée, je vous propose que vous gardiez ce chèque ainsi que le bijou. Dès lundi, procédez à son encaissement et lorsque le paiement sera honoré, faites livrer le bijou chez Mademoiselle. D’accord ?

Le vendeur, rassuré, donne son aval à cette solution sans l’ombre d’une hésitation, assurant même, que la bijouterie prendrait à sa charge la livraison du bijou et qu’il s’assurerait en personne du bon déroulement de l’opération.

Le lundi matin, après vérification à la banque, il se rend compte que c’est bien un chèque en bois !

Furieux, le vendeur appelle aussitôt le client malhonnête qui lui dit :
- Mais ce n’est pas grave ! Cela ne nous a rien coûté ni à vous ni à moi, de plus j’ai passé une soirée d’enfer avec une ex-mannequin ! D’ailleurs je tiens à vous remercier pour votre collaboration !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 janvier 2014, 07:19
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La voix céleste

 

Un homme fait un trou dans la glace et commence à pêcher quand une voix venue du ciel lui dit :
- Il n’y a pas de poissons ici !

L’homme s’éloigne, fait un nouveau trou et la même voix :
- Il n’y a pas de poissons ici !

Après plusieurs trous, l’homme demande :
- Mais qui êtes-vous, qui me parle ?

Et la voix répond :
- Je suis le directeur de la patinoire….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 janvier 2014, 06:00
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Soeur Mathématiques et Soeur Logique

 

Sœur Marie, mieux connue comme Sœur Mathématiques (SM), et Sœur Laure, mieux connue comme Sœur Logique (SL), rentrent le soir après une journée de vente de gâteaux …

SL : « Tu as remarqué qu’un type nous suit depuis 10 minutes ? »
SM : « Oui, je me demande ce qu’il veut … »
SL : « C’est logique, il veut nous violer … »
SM : « Quel horreur, et en plus dans 3’47″ il va nous rattraper, que faire ? »
SL : « Logique, il faut marcher plus vite … »

Et elles accélèrent un peu pour semer cet affreux jojo …

SM : « Çà ne sert à rien … »
SL : « Normal, c’est logique lui aussi il a accéléré … »
SM : « Que faire, dans 1’13″ il va nous rattraper … ? »
SL : « Bon, logiquement si on se sépare il aura un problème … »

Et elles se séparent … Sœur Mathématiques à droite, Sœur Logique à gauche … L’obsédé décide de suivre SL à gauche et SM rentre au couvent et attend avec impatience l’arrivée de sa « collègue » …
Quand finalement Sœur Logique rentre aussi, elle est assaillie par les questions …

SM : « Dieu soir loué … que s’est-il passé ? »
SL : « Eh bien, logiquement le type a du faire un choix et il m’a suivie… »
SM : « Et puis … ? »
SL : « Je ne pouvais rien faire d’autre que courir le plus vite possible… »
SM : « Et Lui … »
SL : « Logiquement il s’est aussi mis à courir … »
SM : « Mais encore … »
SL : « C’est logique qu’un homme court plus vite qu’une nonne .. et il m’a rattrapée ! »
SM : « Dieu du ciel, et ensuite … »
SL : « J’ai fait la chose la plus logique, … j’ai soulevé ma jupe  »
SM : « … oh, ma Sœur … et lui ? »
SL : « Sa réaction fut logique, il a baissé son pantalon … »
SM : « Horreur … et ensuite … »
SL : « Bien, c’est logique ! … Une Sœur avec la jupe en haut réussit à courir plus vite qu’un gars avec les pantalons aux chevilles …  »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.