Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (55)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
27 janvier 2014, 08:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’élu

 

On fêtait le départ en retraite du Père Gauthier par un souper d’adieu offert à la paroisse.

Un homme politique, membre du comité d’organisation, était invité et devait faire un bref discours. Comme il tardait à arriver, le prêtre décida de prononcer quelques paroles pour passer le temps :

- La première impression que j’ai eu de notre paroisse je l’ai eue avec la première confession que j’ai eu à écouter. J’ai alors pensé que l’évêque m’avait envoyé dans un lieu terrible lorsque que cette première personne à confesser m’avoua avoir volé un téléviseur, volé de l’argent à son père, volé aussi l’entreprise pour laquelle elle travaillait, sans parler de ses relations sexuelles avec l’épouse de son patron. Parfois également il s’adonnait au trafic de stupéfiants.

J’étais atterré, mais avec le temps, je rencontrais d’autres gens et je m’aperçus que tout le monde n’était pas comme ça. J’ai alors vu une paroisse remplie de gens responsables et ayant la foi. Et c’est pourquoi j’ai vécu les 25 années les plus merveilleuses de mon sacerdoce.

A cet instant arrive l’élu qui prend la parole en s’excusant de son retard :

- Jamais je n’oublierai le premier jour de l’arrivée du Père dans notre paroisse. En fait, figurez-vous que j’ai eu l’honneur d’être le premier à me confesser à lui !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 janvier 2014, 07:18
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’étang

 

Un vieux fermier possédait une grande ferme depuis plusieurs années.

Il avait un grand étang en arrière et il l’avait bien arrangé: des tables de pique-nique, des terrains de jeux, etc. …
L’étang était propre et sain pour la baignade.

Un soir, le vieux fermier décide d’aller à l’étang puisqu’il n’y avait pas été depuis longtemps. Comme il approche, il entend des voix crier et rire. Il s’approche un peu plus et voit un groupe de jeunes femmes nues se baignant dans l’étang.

Il fait alors connaître sa présence et les femmes se dépêchent d’aller dans la partie profonde de l’étang. Une des femmes lui crie: «On ne sortira pas tant que vous ne serez pas parti.»

Le vieil homme réplique : «Oh, n’ayez aucune crainte, je ne suis pas venu ici pour regarder de jeunes femmes sortir nues de l’étang. Je suis seulement ici pour nourrir l’alligator.»

On vous laisse imaginer la suite… En vieillissant, il faut trouver des trucs pour ne pas se fatiguer… hein ?…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 janvier 2014, 06:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La boîte aux lettres

 

Un homme était en train de tondre sa pelouse, quand tout à coup, il fut distrait par son attrayante voisine.

Elle sort de sa maison et se dirige directement vers sa boîte à lettres qui se trouve à l’entrée de son terrain. Elle l’ouvre et referme aussitôt la boîte aux lettres.

Un peu plus tard, elle ressort de la maison et se dirige, d’un pas pressé, vers sa boîte à lettres, et encore la rouvre et la referme violemment.

Elle s’en retourne furieuse à l’intérieur de la maison.

Comme l’homme achevait de tondre sa pelouse, revoilà sa voisine qui ressort de la maison, marchant rageusement vers sa boîte à lettres, la rouvre et la referme très fortement.

Intrigué par son comportement, notre homme s’avance et demande :
- Y a-t-il quelques choses qui ne va pas, chère voisine !, vous attendez peu-être un courrier ou un paquet urgent ?

La blondinette se retourne, et toujours fulminant elle lui répond :
- Certainement, que ça ne va pas ! Mon ordinateur stupide n’arrête pas de me dire «Vous avez du courrier !»…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 janvier 2014, 06:16
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le pêché

 

C’est une jeune fille qui vient prendre place dans le confessionnal.

Elle se penche à la grille du parloir et commence :
- Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai pêché.
- Allez-y mon enfant, parlez, quel pêché avez-vous commis ?
- Mon père, j’ai commis le pêché de vanité. Deux fois par jour, je me contemple devant le miroir en me disant que je suis magnifique.

À ce moment là, le curé se penche à la grille et observe longuement la jeune fille, puis il lui dit : « Mon enfant, j’ai une bonne nouvelle pour vous : ce n’est pas un pêché, c’est simplement une erreur. »…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 janvier 2014, 07:25
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La tarte aux pommes

 

Un vieil homme est sur son lit de mort. Son fils est à son chevet.

Soudain, une délicieuse odeur de tarte aux pommes lui vient aux narines.

- Veux-tu aller m’en chercher un morceau, mon fils ?
- Bien sûr, papa!

Le fils se rend à la cuisine, puis revient vers son père les mains vides en disant :
- Maman a dit que la tarte, c’était pour après l’enterrement…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 février 2014, 10:46
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le bon copain

 

Deux couples d’amis jouent aux cartes.

Claude fait tomber ses cartes par terre et en se baissant pour les ramasser sous la table, il s’aperçoit que la copine de David, Jessica, n’a pas de culotte ! Surpris, il se cogne la tête et ressort tout rouge.

Plus tard quand il va à la cuisine chercher quelques bières, Jessica le suit et demande : As-tu vu quelque chose qui te plaisait sous la table ?
Claude dit : Oui, ça m’a plu !
Elle lui fait un clin d’oeil, sourit et dit: Tu peux l’avoir pour 100 euros.
Après une ou deux minutes d’hésitation, Claude répond qu’il est intéressé. Elle lui dit que puisque David travaille les vendredis après-midi et pas Claude, qu’il vienne chez elle vendredi vers 14h00.

Ce qu’il fit bien sur.

Après avoir payé les 100 euros, ils vont dans la chambre et font l’amour dans toutes les positions pendant 2 heures puis Claude s’en va.

David rentre vers 18h00 et demande : Est-ce que Claude est venu cet après-midi ?
Choquée, Jessica répond : Oui, il est passé quelques minutes.
- Et est-ce qu’il t’a donné 100 euros ?
(Elle pense: « Zut, il est au courant ! »)
A regret : Oui, il m’a donné 100 euros.
- Très bien, dit David, Claude est passé à mon bureau ce matin et m’a emprunté 100 euros et il a dit qu’il passerait chez nous pour me les rendre. C’est super d’avoir des amis honnêtes !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 février 2014, 07:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’usine de caoutchouc

 

Avant de signer un contrat, un industriel visite une usine qui produit des objets à base de caoutchouc.

C’est le Directeur en personne qui lui fait faire le tour du propriétaire. Ils s’arrêtent devant une première machine qui émet des sons étranges. Dong… Plouss. Dong…Plouss.
«Vous voyez, explique le Directeur à son hôte, ici on fabrique des tétines pour les biberons des bébés. Le «dong», c’est lorsque la tétine est moulée par la machine et le «plouss», c’est quand elle perce un trou à l’intérieur. Vous me suivez ?»

Les deux partenaires s’arrêtent ensuite devant une autre machine qui ne produit que des «dong» à répétition: Dong, dong, dong, dong…
- C’est quoi, ça ? interroge le visiteur.
- Ca, c’est une machine qui fabrique des gants de vaisselle, explique le Directeur. Évidemment ils sont imperméables, c’est pour cela que vous n’entendez que des «dong».

Ils poursuivent tous deux la visite de l’usine et s’arrêtent devant l’atelier de conception des préservatifs.
Le visiteur est très surpris lorsqu’il entend : Dong… Dong…Dong.. Plouss. Dong… Dong… Dong… Plouss.
Et il interpelle immédiatement le Directeur : «Dites moi, votre machine est défectueuse, elle fait des trous dans les préservatifs.»

Le propriétaire des lieux explique :
- Oui, un préservatif sur quatre qui sort de l’usine est percé .
- Mais c’est pas très bon pour la réputation de la marque cette histoire ?, répond le visiteur troublé.

Et le Directeur de répliquer : «Non mais c’est excellent pour le commerce des tétines…» !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 février 2014, 06:49
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Pour quelles raisons les femmes mariées grossissent-elles alors que les

femmes célibataires maigrissent...?

En fait c'est très simple :

- La célibataire va au frigo, n'y trouve rien d'intéressant et retourne au lit !

- La femme mariée va au lit, n'y trouve rien d'intéressant et retourne au frigo ...!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 février 2014, 06:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A Ajaccio

 

Un touriste à Ajaccio prend contact avec l’autochtone :

-  C’est un bien beau pays que vous habitez là.

-  Ouais… on peut dire comme ça.

-  Et de la belle terre…bien grasse…fertile.

-  Peu ! pensez-vous… y-a rien qui pousse ici.

-  Vous me surprenez. Je suis moi-même agriculteur sur le continent et je suis sûr que ici, si on plante, …

-  Ah bien évidement, si on plante, alors !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 février 2014, 06:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les Hot-Dogs

 

Ce sont deux nonnes écossaises qui viennent juste d’arriver aux USA par bateau.

La première dit à la seconde:
-  J’ai entendu dire que les Américains avaient l’habitude de manger du chien (Hot-dog)
-  C’est curieux, répond la seconde, mais si nous devons vivre dans ce pays, nous ferions mieux de suivre les coutumes des habitants.

Plus tard, les deux sœurs remarquent justement un vendeur de hot-dogs…
-  Deux hot-dogs demandent-elles.

Le vendeur leur enveloppe leur hot-dogs dans un papier alimentaire et leur donne.

Les nonnes sont assez excitées de savoir à quoi ça ressemble. Elles déballent leur hot-dogs .

La première en voyant ce que le pain contient s’arrête un moment….puis toute rouge demande à la seconde :
-  Ma sœur,  quelle partie du chien avez-vous eu ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 février 2014, 05:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le nouveau directeur

 

Une entreprise décide de changer le style de gestion et engage un nouveau directeur général. Ce dernier est déterminé à procéder à des changements pour rendre l’entreprise plus productive.

Le premier jour, il fait une inspection de l’entreprise, accompagné de ses principaux collaborateurs. Il constate que tout le monde est en train de travailler sauf un jeune homme qui est appuyé contre le mur, les mains dans les poches.

Le directeur voit là une opportunité pour faire comprendre aux travailleurs sa philosophie du travail. Il demande au jeune homme:
-  Combien gagnez-vous par mois?
-  600 euros, Monsieur, pourquoi ? répond le jeune homme sans comprendre.

Le directeur lui remet 600 euros en main et lui dit :
-  Voilà votre salaire pour ce mois. Maintenant disparaissez et ne remettez plus jamais les pieds dans cette entreprise .

Le jeune homme met l’argent en poche et exécute l’ordre du directeur. Le directeur, fier de lui, demande à un groupe de travailleurs :
-  Quelqu’un peut me dire ce que faisait ce jeune homme ?
-  Oui, Monsieur – répond surpris l’un d’eux – il est venu livrer une pizza…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 février 2014, 05:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A la NASA

 

Journée d’entretien d’embauche à la NASA ; on recrute un volontaire pour la première expédition sur Mars… Une précision néanmoins, l’élu n’aura pratiquement aucune chance de revenir sur terre…

Ça ne se bouscule pas au portillon mais trois types se présentent finalement et, les responsables de la mission demandent aux postulants ce qu’ils souhaitent obtenir comme dédommagement financier.

« Je veux dix millions », déclare le premier, un ingénieur, « et je léguerai tout à la recherche spatiale ! »

Interrogé juste après, le second, médecin répond: « Je veux 20 millions, la moitié pour ma famille, l’autre pour faire un don à l’église… »

Le troisième, un homme d’affaires, se présente alors et annonce : « Je veux 30 millions ! »

Le Président de la commission de la NASA, impressionné par les prétentions de cet homme qui n’a aucun diplôme scientifique, lui demande alors de justifier son appétit pécuniaire.

« En fait », explique t-il, « Ça fera 10 millions pour moi, 10 pour vous et on envoie l’ingénieur ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 février 2014, 07:41
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le Diable

 

Ce matin, le petit village est en émoi… Imaginez donc, le Diable en personne est venu leur rendre visite !
Et, comble du sacrilège, il est, en ce moment, perché en haut du clocher de l’église.

Tout le village est donc rassemblé autour de l’église pour observer cette apparition démoniaque.

Le curé aussi regarde, éberlué, le Démon.
Et bizarrement, la première question qui lui vient à l’esprit est :
-  Mais comment est-il monté ?

Alors, l’une de ses paroissiennes, ayant entendu la question, répond en rougissant et en baissant la tête :
-  Comme un taureau, mon père…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 février 2014, 08:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La maison de campagne

 

Un parisien a repéré une maison de campagne et s’apprête à l’acheter.

Lorsqu’il voit des ruches au fond du champ. Il dit alors au paysan-vendeur :

-  Vous comprenez, j’ai des enfants et je ne peux pas me permettre de leur faire prendre le risque de se faire piquer par une abeille ! Il faudrait enlever les ruches!

Le paysan répond vertement :

-  Mes abeilles n’ont jamais piqué qui que ce soit ! Tenez, je propose un truc, je vous attache tout nu à l’arbre pendant une heure et si une seule abeille vous pique, la maison je vous la donne !

Le type se dit qu’une heure, c’est vite passé et que le jeu en vaut la chandelle. Une heure après, le paysan retourne voir le parisien et le voit tout pâle, les cernes sous les yeux, crevé !

-  Oh mon Dieu ! Elles vous ont piqué ?

-  Non non ! Elles ont été sympa les abeilles, mais le petit veau, dites moi, il y a longtemps qu’il a perdu sa mère ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 février 2014, 07:15
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’armoire Ikéa

 

C’est une dame qui achète une armoire en kit chez un marchand de mobilier suédois très connu. Comme son mari la vanne souvent sur ses qualités de bricoleuse, elle décide de la monter toute seule comme une grande.

Elle revient chez elle, déballe le tout, lit la notice et a du mal a comprendre (tout le monde a déjà eu a faire avec ces maudites notices en 40 langues, ou on ne comprend rien: « Encloueze le vice A dans la bou de boisse B »…)

Malgré tout, elle se débrouille quand même, et le résultat est honorable. Or, voilà-t-y pas qu’un bus passe dans la rue, et provoque quelques vibrations qui suffisent à faire s’écrouler le bel édifice.

Bon, alors elle recommence avec davantage d’application, mais, à la fin, le bus passe à nouveau et patatras tout s’écroule.

Jamais deux sans trois ?… Et bien si. Elle appelle Monsieur IKEA qui (C’est une histoire. Ça ne se passe pas comme ça dans la réalité) lui dit qu’il arrive pour lui donner un coup de main.

Ding-dong :
- B’jour m’dame, c’est quoi l’problème ? Laissez-moi faire ma p’tite dame, dit-il d’un ton suffisant.

En deux temps deux mouvements l’armoire est montée.
- Ben voila ma p’tite dame. C’était pas compliqué.

Mais l’autobus passe… et BADABOUM à nouveau.

Là, la fierté du gars en prend un coup. Il décide alors d’entrer dans l’armoire pour voir quelle pièce cède quand le bus arrive. A ce moment, évidemment, le mari arrive.

- Tiens tu as acheté une nouvelle armoire ?

Il ouvre la porte, tombe sur le gars d’IKEA qui lui réplique:
- Vous ne me croirez jamais, mais j’attends l’autobus…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.